Tourisme

La foi des bâtisseurs a donné au Vigen une très pure et très belle église, avec un remarquable clocher mur. L’engouement des familles aisées lui a laissé les grandes demeures, les “ châteaux ”, notamment ceux de la fin du 19ème et du début du 20ème. Faits à la fois de multiples emprunts architecturaux et d’un mélange de tradition et d’industrie, ils ont été trop longtemps délaissés et parfois pillés. Au détour des chemins, des legs plus simples et plus modestes, des croix, des fontaines, des chapelles, le monument aux morts attendent le passant attentif.

 

L’église Saint Mathurin

P450-Tourisme.Eglise.01
L’église romane Saint Mathurin date des 11ème et 12ème siècles. Elle fut édifiée sur le lieu où, probablement, Saint Théau se retira à la fin du 7ème siècle et bâtit un oratoire en l’honneur de Saint Eloi son maître en orfèvrerie. Elle est dotée d’un beau portail limousin à cinq voussures et d’un clocher mur à double étage parmi les plus remarquables. A gauche du portail on trouve  la pierre des morts et deux sarcophages. Des objets classés ou protégés et récemment restaurés : de très belles statues, deux tableaux, un angelot remarquable et un bras reliquaire  ornent la nef, le transept et le chœur.

Plus d’informations

 

 

La vallée de la Briance

La paisible Briance

La vallée de la Briance est un lieu de promenade et de pêche réputé. La Petite et la Grande Briance prennent leur source au Mont Gargan puis se rejoignent et forment la Briance qui se jette dans la Vienne après un parcours de 60 kilomètres. Inspiratrice du poète Joseph Mazabraud, elle offre de belles eaux vives. Le scintillement des paillettes d’or au fond de ses eaux claires serait à l’origine de son nom. Elle accueille 26 espèces de poissons et 16 espèces de libellules. Un chemin de randonnée  suit la rivière, à son départ de la mairie, et offre au promeneur le spectacle de la vallée. Il s’élève ensuite vers les panoramas des ruines de Chalucet, des Monédières et du Mont Gargan. Différents détours sur le chemin permettent d’accéder au sentier d’interprétation aménagé par le Conseil Départemental le long du ruisseau du Gaby, de longer la Ligoure, de découvrir la maison du garde dite « maison de Blanche Neige », de se rendre aux ruines de Chalucet.

 

Le Zoo du Reynou et son parc paysager

Le petit pont moussu en béton

P450-Reynou.01

Libre dans la savane limousine

Œuvre de Charles Edward Haviland le parc et le château du Reynou  datent de la charnière des 19ème et 20ème siècles. D’abord, c’est un arboretum exceptionnel par le nombre des essences, il est planté dans le cadre caractéristique de l’époque. Ne craignez pas que le bois moussu du pont qui mène au belvédère soit vermoulu, il est en béton ; le belvédère aussi d’ailleurs ; même chose pour la grotte. Ensuite, c’est un “ château ” aux façades inscrites au registre des Monuments Historiques. Restant en partie à restaurer de ce qu’il a souffert, tant des pilleurs que des anciens propriétaires, il renait et retrouve son allure. Enfin et surtout c’est un parc zoologique qui réunit en semi-liberté des animaux des cinq continents. Il est conçu pour que les seules limites à la liberté des animaux soient celles qu’impose la sécurité du public. La plupart des animaux y retrouvent leur comportement naturel et les naissances se multiplient. Une visite au Reynou est la garantie d’un dépaysement total.

Site du parc zoo du Reynou

 

Solignac et son église abbatiale

P450-Paysage.16.Abbatiale

Solignac : L’abbaye et l’abbatiale entourées par le village

L’église abbatiale de Solignac date du début du 12ème siècle. Seule à fines coupoles en Limousin, elle est très influencée par l’école périgourdine. Dès l’entrée, par le portail surélevé par rapport à la nef, on est frappé par la puissance de l’architecture alliée à la pureté des lignes. Le clocher mur date du 19ème siècle; il a remplacé le clocher tour d’origine. Malgré sa taille et celle des bâtiments de l’abbaye voisine, l’église reste en harmonie avec son village. Des visites guidées sont organisées, se renseigner auprès de l’office de tourisme (place Georges Dubreuil – 87110 Solignac – 05 55 00 42 31)

Site Limousin médiéval

 

Les ruines de Chalucet

P450-Paysage.15.Chalucet

Fantomatiques, les ruines émergent de la végétation

A St Jean Ligoure, au confluent de la Ligoure et de la Briance, se dressent les ruines du château de Chalucet. Bâti aux 12éme et 13ème siècles, il fut démantelé à la fin du 16ème par les Limougeauds qui l’avaient reconquis sur les huguenots dont il était le repère. Après plusieurs siècles d’abandon, il fait l’objet d’une importante opération de mise en valeur de la part du Conseil Départemental de la Haute Vienne. On peut accéder aux ruines de Chalucet par le chemin de randonnée du Vigen.

Site de Chalucet

 

Le petit patrimoine

P450-P.Patrimoine.10.Pigeonnier.BrethetLaTour

Le pigeonnier de Brethet la tour

Comme beaucoup de communes rurales Le Vigen est riche de son petit patrimoine. Disséminé sur le domaine public ou dans des propriétés privées il ne se laisse pas toujours facilement découvrir.

Voir la galerie

 

 Les Paysages

Le village au pied du coteau

P450-Paysage.05.Moutons

A la recherche d’une maigre pitance

Les vallées de la Briance et de la Ligoure offrent une grande variété de paysages dans les communes traversées par ces deux rivières. Au fil des saisons la variété devient foisonnante.

Voir la galerie

 

 

28/08/18 – 28/08/18